1. Prologue au MAPES Monde


Le MAPES Monde est un Mouvement qui encourage les humains à se regrouper autour de valeurs de base communes : l’Amour, la Paix, un Environnement Sain, et ce pour tout le Monde. Ce Mouvement se veut complémentaire aux multiples initiatives environnementales et humanitaires qui visent l’amélioration des conditions de vie et la survie des humains et de l’environnement. J’ai largement contribué aux diverses présentations du MAPES Monde et je vous l’expose maintenant dans une version illustrée publiée en 11 parties.

L’aube du troisième millénaire

À l’aube du troisième millénaire, nombreux sont les cris d’alarme sur notre planète Terre. Ces cris nous proviennent tout autant des gens de sciences que des sphères de la politique et, aussi, d’autres milieux habituellement peu interpellés par ces sujets. On dirait parfois que la nature elle-même crie son désarroi.

Plusieurs personnes et de multiples organismes travaillent à assurer ou à restaurer la santé de l’humanité comme celle de l’environnement. Beaucoup de réussites sont observables un peu partout dans le monde et pourtant… Pourtant, les cris d’alarme semblent se faire de plus en plus pressants, nombreux et imposants.

Certains semblent même avoir abandonné comme s’il s’agissait là d’une cause perdue. Mais comment pouvons-nous en toute conscience abandonner le bateau sur lequel nous voguons, le vaisseau spatial sur lequel nous naviguons ? Peut-être est-ce la fatigue, ou le manque de confiance, ou le désabusement ? … la grisaille marque son territoire !

Reproduction murale de Guernica (technique de grisaille), Pablo Picasso, 1937. Photo : Almudena Sanz.

Même dans les endroits où les problèmes humains et écologiques sont moins criants, il y a tout de même un mal de vivre et des problèmes d’environnement de plus en plus apparents. Il y a encore passablement de bonheurs individuels entre amis ou en famille, mais socialement et globalement, c’est beaucoup moins réjouissant. Il n’y a qu’à se promener dans nos grandes villes, sur la rue ou dans les transports en commun en particulier, pour constater combien le portrait est plus sombre.

Bien sûr, la situation varie selon les personnes. Parfois, on ne croit plus en rien. Le plus souvent, on se referme à certains propos en conservant sa confiance en d’autres points de vue. Globalement toutefois, le défaitisme prend des proportions imposantes, un peu partout. Alors, comment contrer cette grisaille ? Comment accroître notre confiance et notre joie ? …

Les joueurs d’échecs, vitrailliste inconnu, vers 1450. Technique de grisaille et de jaune d’argent sur verre blanc, musée de Cluny, Paris.

C’est autour de ce genre de questions que s’est profilée l’idée de la mise en branle d’une action ou d’un « Mouvement » qui pourrait raviver nos énergies et nos couleurs comme humanité et ainsi jeter un peu de lumière dans notre quête de bonheur ou, d’abord, dans les circonstances, dans notre quête de… survie !

L’aube du MAPES Monde 

Albert Einstein a dit un jour : « Un être humain fait partie d’un tout que nous appelons “l’Univers” ; il demeure limité dans le temps et dans l’espace. Il fait l’expérience de son être, de ses pensées et de ses sensations comme étant séparés du reste — une sorte d’illusion d’optique de sa conscience. Cette illusion est pour nous une prison, nous restreignant à nos désirs personnels et à une affection réservée à nos proches. Notre tâche est de nous libérer de cette prison en élargissant le cercle de notre compassion afin qu’il embrasse tous les êtres vivants et la nature entière dans sa splendeur. »

Albert Einstein, Vienne, 1921. Photo Ferdinand Schmutzer; restaurée par Adam Cuerden.

Alors, dans la foulée d’Einstein et de beaucoup d’autres humains ayant formulé des vues semblables, si on décidait de s’ouvrir une petite fenêtre sur le Monde… Si on ajoutait à tous nos regroupements humains une autre alliance, mais cette fois-ci, ouverte sur absolument tout ce qui existe…

Une ré-union humaine pour agir comme complément à la multitude de réunions œuvrant déjà magnifiquement au bonheur ou à la survie du vivant. Une perspective globale pour nous permettre de mieux situer nos diverses actions spécifiques. Une mobilisation, un petit Mouvement mais à plus grande échelle, pour permettre d’unifier ou d’éclairer toutes nos autres démarches.

Un Mouvement rassembleur, à la grandeur de la planète et même de l’espace qui l’entoure, à la hauteur des aspirations nécessaires à retrouver l’émerveillement duquel peut naître la joie. La planète, par exemple, « c’est » notre vaisseau spatial. Il n’y a pas là d’idée exagérée mais, au contraire, il y a là une perspective qui peut accueillir des plans d’action qui tiennent compte de toute la réalité, c’est-à-dire qui se composent d’actions… réalistes !

La joie de vivre. Victor Prouvé, 1904.

De même, l’humanité, ce n’est pas un concept beaucoup trop grand pour être concrétisé. Au contraire, lorsqu’on l’observe de l’espace, par exemple, l’humanité est déjà unie. Elle ne fait qu’un avec la nature pour former cette planète, cet écosystème unique qui voyage dans l’espace.

La Terre vue de Apollo 17. Nasa, 7 décembre 1972.

Nous parlons d’ailleurs, tout au long du guide, de nous « ré-unir » plutôt que de nous « réunir », car nous voulons marquer une différence importante avec le sens courant de ce mot. Habituellement, une réunion a lieu entre des êtres différents ou « séparés de nature » qui retourneront à leur situation individuelle, après la réunion. Le MAPES quant à lui, propose une ré-union qui évoque un retour à un état « unifié de nature » et représente donc un changement d’état plus qu’un événement passager.

À venir dans la prochaine publication :

  • Qu’est-ce que le MAPES Monde ? Les grandes lignes…
  • Quel but vise ce Mouvement ?

 Partie précédente


4 commentaires à propos de “1. Prologue au MAPES Monde”

  1. Bonjour Benoit. Je ne suis pas en mesure de commenter longuement le prologue ci-dessus, mais la suite semble prometteuse et j’ai hâte de pouvoir la lire. De mon côté, la vie reprend son cours normal avec des rencontre en personne dans les réseaux que je fréquente. Les personnes que je rencontre respectent les règles de la santé publique (couvre-visage, lavage des mains et distanciation suffisante). J’envisage la possibilité d’une deuxième vague et je m’y ajusterai au fur et à mesure. En attendant, je mords dans la vie et je poursuis mes engagements là où cela est possible. Au plaisir !

  2. Salut François,
    Je suis bien content d’apprendre que tes implications ont repris de plus belle, malgré les mesures sanitaires actuelles. Voilà qui me semble très bénéfiques pour toi et tous ceux et celles qui ont la chance d’en profiter! 🙂
    Au plaisir et à bientôt j’espère mon ami…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*