9. Faire partie du MAPES Monde

Comme le MAPES est un Mouvement sans structure d’organisation formelle, chaque personne qui s’approprie les idées et les couleurs de la ré-union en fait partie. Le Monde est un mégaorganisme vivant dont chacun de nous fait partie. Le MAPES Monde, c’est une formalisation de cet organisme. Nous pouvons donc considérer que, lorsqu’on s’approprie les idées et les couleurs du Mouvement, nous redevenons une partie de cet organisme ou… un de ses « membres ».

Trois ruptures successives, Wassily Kandinsky, 1918.

Continuer la lecture

8. L’organisation interne

Tout comme certains grands mouvements sociaux des années 60 et 70 comme le Peace and Love, l’organisation interne du MAPES Monde est à sa plus simple expression. Il n’y a pas d’organisation formelle pour encadrer les actions des gens qui composent le Mouvement. Nous sommes un regroupement avec tellement peu d’organisation interne formelle que nous choisissons de ne pas même faire reconnaître celle-ci officiellement comme un organisme à but non lucratif, une coopérative ou une autre forme semblable.

Murale Peace and Love (PxHere).

Continuer la lecture

7. Les diverses formes de ré-unions

Poursuivons donc la description des façons concrètes de se ré-unir à travers le MAPES en parlant maintenant de certaines formes plus formelles ou organisées. Commençons par voir une façon virtuelle de se rencontrer par le biais d’Internet.

Carte Internet. Visualisation des multiples chemins à travers une portion de l’Internet. The Opte project, 2006.

Continuer la lecture

6. Les ré-unions suggérées

C’est à tout un chacun de s’approprier le MAPES Monde. L’idée derrière cette façon de faire est de ne pas institutionnaliser ce Mouvement et de ne pas figer son fonctionnement dans une structure hiérarchique qui ralentirait sa propagation. L’absence de structures officielles évite que le Mouvement de ré-union de l’humanité ne se referme sur lui-même, ce qui serait à l’opposé des objectifs poursuivis.

La tour de Babel, Pieter Brueghel l’Ancien, 1563.

Continuer la lecture

5. L’Amour et le Monde

L’amour, ce mot aux mille facettes qui, comme un kaléidoscope, souvent fascine et attire beaucoup, parfois repousse. Un mot rempli de couleurs, en tout cas, de façon indéniable. Un mot que l’on retrouve encore une fois dans les valeurs de base d’une très vaste partie de notre humanité.

L’AMOUR ET LE CRÂNE
vieux cul-de-lampe
CHARLES BEAUDELAIRE
Les fleurs du Mal, 1857.

L’Amour est assis sur le crâne
De l’Humanité,
Et sur ce trône le profane,
Au rire effronté,

Souffle gaiement des bulles rondes
Qui montent dans l’air,
Comme pour rejoindre les mondes
Au fond de l’éther.

Le globe lumineux et frêle
Prend un grand essor,
Crève et crache son âme grêle
Comme un songe d’or.

J’entends le crâne à chaque bulle
Prier et gémir :
— « Ce jeu féroce et ridicule,
Quand doit-il finir ?

Car ce que ta bouche cruelle
Éparpille en l’air,
Monstre assassin, c’est ma cervelle,
Mon sang et ma chair ! »

Qui en réchappe. Gravure sur cuivre au burin, Henrick Goltzius, 1594.

Continuer la lecture

4. La base : Paix et Environnement Sain

Vivre en Paix

La Paix s’est imposée comme première fondation de notre optique commune. La Paix dans son sens très large de « ne pas nuire aux autres » ou « nuire le moins possible », car il semble très difficile de ne pas nuire du tout, par exemple, lorsqu’on doit exclure socialement une personne qui, elle, nuit aux autres gravement. La paix se profile un peu partout sur la planète comme un point de départ, une valeur essentielle, pour vivre ensemble. Se mettre en Mouvement, « faire la paix » avant même… la guerre.

Allégorie de la paix et de la guerre. Pierre Paul Rubens, 1629.

Continuer la lecture

3. L’optique commune : provenance et considérations

Afin d’élaborer l’optique commune autour de laquelle peuvent se ré-unir les humains, nous avons fait ressortir ce qui semblait se démarquer comme étant essentiel à toutes les démarches visant le bien-être ou la santé de l’humanité et de son environnement. Nous avons retenu le point de vue qui semble le plus généralisé ou le plus fréquent et non ce qui fait l’unanimité, car il n’existe pas de tel point en commun.

Nous sommes parfaitement conscients qu’il existe déjà une multitude d’organismes et de regroupements de toutes sortes œuvrant, d’une façon ou d’une autre, à améliorer le monde. Le MAPES Monde veut faciliter l’adoption d’une perspective de base ou globale, susceptible de permettre la réunion de toute l’humanité et d’encourager l’action dans toutes les sphères d’activités humanitaires ou écologiques. Il n’est vraiment pas question de réinventer quoi que ce soit, mais simplement de passer à l’action pour se rassembler — aussi — comme une seule et même humanité, une seule communauté du vivant.

L’esprit du caribou. Manasie Akpaliapik, 1998. Espace – Espèces, la maille du vivant; musée des confluences, Lyon. Photo : Jean-Pierre Dalbéra (Flickr).

Continuer la lecture

2. Grandes lignes et finalité du Mouvement

Le Mouvement — Amour, Paix et Environnement Sain — pour tout le Monde (MAPES Monde) est un Mouvement de ré-union des humains entre eux et avec l’environnement. Il vise à améliorer la vie sur Terre et à assurer la survie des espèces, dont celle des humains.

Ce Mouvement est composé de multiples formes de ré-unions. Ces ré-unions ont lieu pour échanger, partager et célébrer autour d’une optique de base commune concernant la façon de vivre entre nous et avec ce qui nous entoure : ne pas nuire et prendre soin le plus possible des autres et de l’environnement.

Le Mouvement n’est dirigé par personne en particulier. Tous ceux et celles qui le désirent peuvent contribuer à son essor…

Continuer la lecture

1. Prologue au MAPES Monde

Le MAPES Monde est un Mouvement qui encourage les humains à se regrouper autour de valeurs de base communes : l’Amour, la Paix, un Environnement Sain, et ce pour tout le Monde. Ce Mouvement se veut complémentaire aux multiples initiatives environnementales et humanitaires qui visent l’amélioration des conditions de vie et la survie des humains et de l’environnement. J’ai largement contribué aux diverses présentations du MAPES Monde et je vous l’expose maintenant dans une version illustrée publiée en 11 parties.

L’aube du troisième millénaire

À l’aube du troisième millénaire, nombreux sont les cris d’alarme sur notre planète Terre. Ces cris nous proviennent tout autant des gens de sciences que des sphères de la politique et, aussi, d’autres milieux habituellement peu interpellés par ces sujets. On dirait parfois que la nature elle-même crie son désarroi.

Plusieurs personnes et de multiples organismes travaillent à assurer ou à restaurer la santé de l’humanité comme celle de l’environnement. Beaucoup de réussites sont observables un peu partout dans le monde et pourtant… Pourtant, les cris d’alarme semblent se faire de plus en plus pressants, nombreux et imposants.

Certains semblent même avoir abandonné comme s’il s’agissait là d’une cause perdue. Mais comment pouvons-nous en toute conscience abandonner le bateau sur lequel nous voguons, le vaisseau spatial sur lequel nous naviguons ? Peut-être est-ce la fatigue, ou le manque de confiance, ou le désabusement ? … la grisaille marque son territoire !

Reproduction murale de Guernica (technique de grisaille), Pablo Picasso, 1937. Photo : Almudena Sanz.

Continuer la lecture

9. MAPES MONDE – Le MAPES Monde

MAPES MONDE

MAPES Monde comme une carte pour retrouver le nord ;

Une carte mais aussi, et surtout, un véhicule pour unifier notre gouvernance ;

Un Vélo d’Or à l’enfourchement, traçant des chemins dorés dans son Mouvement

Et révélant un Vaisseau d’Or, bien vivant, au fil du temps.

 

Une grande ré-union, de partages en échanges, et aussi en célébrant ;

Grande en son audace, sa candeur et ses couleurs et ce, dès le premier jour ;

Grande aussi, possiblement, à travers le nombre des humains qui y viennent

Comme on vient au Monde, encore, en grimpant sur notre Vélo, en Or.

 

Tout cet Or renvoie à la richesse du Soleil et non à celle du métal, bien sûr ;

L’Or dont il est question ici est bien vivant, coulant,

Comme une rivière au cœur de la Terre

Et personne n’aurait l’idée de le garder en ses mains ou même en banque ;

De cet Or là, nous pouvons être, mais pas avoir,

On choisit le sommeil, ou on se réveille et l’Or nous emporte…

Continuer la lecture