9. Faire partie du MAPES Monde


Comme le MAPES est un Mouvement sans structure d’organisation formelle, chaque personne qui s’approprie les idées et les couleurs de la ré-union en fait partie. Le Monde est un mégaorganisme vivant dont chacun de nous fait partie. Le MAPES Monde, c’est une formalisation de cet organisme. Nous pouvons donc considérer que, lorsqu’on s’approprie les idées et les couleurs du Mouvement, nous redevenons une partie de cet organisme ou… un de ses « membres ».

Trois ruptures successives, Wassily Kandinsky, 1918.

Pour faire partie de la ré-union, il suffit donc d’en décider ainsi. Pour éviter toute confusion avec la notion de « membre » des organismes plus formels, nous avons très peu utilisé ce mot dans le texte du guide de présentation. Comme nous ne voulons pas nous distinguer du reste du monde, mais plutôt… en faire partie, les étiquettes très formelles pourraient nous entraîner sur des chemins douteux.

Le colonel Ratapoil, membre d’une société de bienfaisance, faisant une distribution de cotrets à l’entrée de l’hiver. Amédée de Noé, 1850.

Si on veut faire partie du MAPES Monde, on s’en approprie les couleurs et on s’y implique à notre goût et si on change d’idée… on arrête tout cela, simplement. La simplicité de ce fonctionnement ne le rend en rien simpliste, et de multiples mouvements d’entraide utilisent une formule semblable depuis belle lurette. À plus forte raison, le MAPES dont l’optique se veut la plus universelle possible doit pouvoir aisément utiliser un tel fonctionnement avec succès. Il faut bien se rappeler que, vu de l’espace, tout ce qui existe a sa place sur notre vaisseau et il semble que ce soit plutôt notre vision trop rapprochée ou manquant de perspective qui nous empêche de voir cela clairement !

Lever de Terre, Appolo 8, NASA, 1968.

Cette façon de voir la réalité globalement nous amène à parler de cette autre vision qui nous est plus familière, cette vision à partir de notre point de vue, où nous avons plutôt l’impression d’être dé-unis, seuls ou en petits groupes.

Un défi de taille : surmonter notre individualisme

Cette autre vision, qui nous indique que nous sommes séparés des autres, peut nous entraîner aussi, malheureusement, dans l’oubli et même dans le déni de notre union avec tout ce qui existe.

Il est tout à fait judicieux de vouloir éviter de s’enfermer dans un regroupement sectaire qui voudrait s’isoler du reste du monde ou se placer au-dessus de lui. Il est bon d’exercer une vigilance à cet égard. Il paraît toutefois aussi important d’exercer une semblable vigilance à ne pas se couper de toute possibilité d’association avec ce qui nous entoure. Si notre interconnexion et notre interdépendance sont effectivement des aspects fondamentaux de notre fonctionnement naturel, l’isolement et l’individualisme à outrance pourraient bien s’avérer très dommageables…

Individualisme. Maison de pension à Field Lane, W. G. Mason, 1848.

Le MAPES Monde est d’ailleurs complètement à l’antipode de la secte. Le Mouvement veut permettre aux gens de se réunir autour de valeurs de base qu’ils ont déjà et non autour d’une perspective particulière comme dans le cas d’un groupement sectaire. Qui plus est, le MAPES n’a pas d’organisation dirigeante et personne ne peut donc contrôler qui que ce soit au nom du regroupement.

Entre l’expression saine de notre individualité et le repli dans un individualisme plus douteux, il n’y a souvent qu’un petit écart difficile à percevoir. Nos couleurs individuelles s’expriment mieux lorsqu’elles sont au diapason avec les couleurs permettant notre ré-union avec le Monde. C’est d’ailleurs pour bien se rappeler nos couleurs tout au long de l’aventure de la ré-union de l’humanité que nous avons placé celles-ci sur un drapeau qui peut nous accompagner un peu partout.

Le MAPES Monde et la gouvernance de l’humanité

Évidemment, le MAPES n’a rien d’un gouvernement et ne veut en rien le devenir. « Dommage ! » diront certains, pour ce vieil espoir d’un gouvernement mondial qui pourrait unifier toutes nos démarches d’êtres humains. D’autant plus que l’Organisation des Nations unies (l’ONU), la principale tentative de réunion de l’humanité, est une organisation ne représentant pas directement les humains, mais plutôt les nations. Cette réunion de nations n’a d’ailleurs que peu d’impact sur le fonctionnement de celles-ci, mais elle est plutôt complémentaire à leur organisation nationale.

Si le MAPES Monde n’est pas un gouvernement mondial, il peut toutefois avoir une certaine « gouvernance » à cet égard. Sommairement, on peut dire que la gouvernance c’est exercer un pouvoir ou avoir de l’influence sur un ensemble d’êtres humains. Le Mouvement, comme tout regroupement humain, a nécessairement une influence sur ce qui l’entoure. La particularité du MAPES d’être ouvert à tout ce qui existe fait que cette influence peut s’étendre à la dimension de toute l’humanité et même inclure l’environnement.

Influence. Helen Knock, 2011 (Flickr).

Le MAPES Monde est donc une façon concrète d’afficher notre allégeance à un monde qui donne priorité à la paix, à l’environnement et à l’amour pour tout le monde. Nous devenons donc ainsi, concrètement, un citoyen du monde avec une visée de gouvernance bien précise. Pour le moment, l’humanité qui se ré-unit en des valeurs communes est peut-être la seule forme de gouvernance accessible. En tout cas, c’est sûrement une forme de pouvoir qu’il ne faut pas minimiser.

Plus le Mouvement ré-unit d’humains et plus sa gouvernance est vaste. Comme cette ré-union des humains n’existe que pour améliorer les conditions de vie de l’humanité et de son environnement, il est souhaitable que son influence puisse s’étendre le plus largement possible. Toutefois, comme nous l’avons mentionné précédemment, ce n’est pas en forçant quoi que ce soit que cela peut se passer, car la joie ne peut jaillir de ce genre d’actions. Il y a tout de même des moyens qui peuvent favoriser l’expansion de la ré-union, si elle est mûre pour se produire.

La joie dans la forêt, Alice Bailly, 1932.

Parmi ces moyens, il y a l’existence d’un but clairement identifié comme au sein du MAPES, mais ce sont les objectifs venant préciser le but qui peuvent avoir des effets stimulants particulièrement remarquables. En conséquence, le Mouvement s’est muni d’un objectif intermédiaire qui sera présenté dans la prochaine partie.

À venir dans la prochaine publication :

  • Un objectif intermédiaire
  • La conclusion

Partie précédente

 


2 commentaires à propos de “9. Faire partie du MAPES Monde”

  1. Dans ta réponse à mon précédent commentaire, tu signalais avec justesse une certaine complicité entre Pierrette et moi. Je suis en couple avec cette dernière depuis plus de vingt ans et nous nous sommes mariés civilement en 2008. Au plan civil, nous formons une famille reconstituée. Quand je me réfère aux neuf voies d’accès au spirituel de Jacques Grand’Maison, je constate que Pierrette privilégie la voie d’accès au spirituel qu’est la beauté. Elle collectionne les œuvres d’art. Elle suit des cours de piano chaque semaine. Elle m’incite à écouter des pièces de théâtre virtuelles qui nous sont accessibles, en contexte de confinement, avec un abonnement. Pour ma part, les voies d’accès au spirituel que je privilégie sont le croire et l’engagement. Pierrette respecte les croyances qui m’animent et les lieux d’engagement où je m’implique et je respecte les éléments de beauté qui la font vivre. À notre manière, nous contribuons à rendre le monde meilleur. Au plaisir !

    • Salut François,
      Je crois effectivement que Pierrette et toi contribuez à rendre le monde meilleur. Le monde est bien chanceux! 🙂
      Au plaisir mon ami et à bientôt j’espère…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*