25. Richesse virtuelle et problèmes de santé

Hier j’ai fait une petite virée à vélo matinale à destination de mon café de prédilection. J’y ai discuté assez longuement avec l’un des habitués avec qui j’aime bien échanger. En apercevant le titre du manuscrit que j’écris actuellement La fin des milliardaires, il s’est exclamé, à la blague : « Tu veux me faire disparaître ! » En fait, il n’est vraiment pas riche, mais beaucoup d’aspects reliés à la finance et l’économie l’intéressent. Je sais qu’il doit prendre soin de quelques placements afin d’assurer sa subsistance à la retraite, mais je crois qu’il aime aussi réfléchir et approfondir ces sujets, simplement.

Café de la paix. Constant Korovine, 1939.

Ce qui rend nos discussions intéressantes ? Malgré certaines divergences de point de vue, nous avons en commun des façons de vivre et intérêts fondamentaux : entraide, méditation, étude du fonctionnement de l’esprit et tenter de vivre avec le plus de bonté possible ! 😊

Continuer la lecture

24. André, Gabriel et l’infini

Aujourd’hui, c’est jour de transition après un séjour à l’extérieur. Trois grandes journées de retraite santé chez ma sœur : méditation, yoga, exercices physiques et étude du fonctionnement de l’esprit. Ces longues heures d’entrainement, souvent difficiles, ont fait leur œuvre, car de salutaires intuitions ont émergé, comme c’est si souvent le cas : des suivis à faire avec des gens de mon entourage, quelques ajustements de discipline de vie qui se précisent, de nouvelles avenues d’exploration qui se dessinent et même quelques nouvelles pistes de travail dans mon écriture, là où je sentais particulièrement le vague à l’âme, il n’y a pas si longtemps. Que je suis chanceux d’avoir rencontré ces moyens habiles pour m’aider à vivre de façon beaucoup plus satisfaisante ! 😊

Continuer la lecture