23. Coups de théâtre du quotidien et rencontre d’été

J’avais complètement oublié ma rencontre de ce soir avec Béatrice et Réal ! Bercé dans le rythme de l’été, je me suis endormi, peu à peu, en délaissant l’agenda comme si la journée s’allongeait à travers les semaines…

Ces jours-ci, je prépare un peu mon séjour chez l’une de mes sœurs. Depuis quelques années, je vais souvent chez elle, pendant ses vacances d’été. Je m’occupe de sa maison, de ses plantes et surtout, de son chat. C’est un peu comme un échange de services, car j’en profite habituellement pour faire une petite retraite santé. Je change de décor et je décroche du quotidien. Je me ressource en faisant des pratiques liées à la méditation : attention, contemplation, yoga, étude du fonctionnement de l’esprit, exercices physiques, etc. Je prends le temps de vivre, en dehors du tictac des rendez-vous et des activités quotidiennes. Certaines années je médite plus et d’autres moins, mais j’en profite toujours pour me déposer au moins pas mal plus que je ne le fais normalement au quotidien.

[…] – Évidemment ! dit le Chapelier avec un signe de tête méprisant. J’imagine que vous n’avez jamais adressé la parole au Temps !
– Peut-être pas, répondit prudemment Alice, mais je sais que je dois compter les temps quand j’apprends la musique.
– Ah ! ça explique tout, dit le Chapelier. Le Temps a horreur d’être compté. Alors, que si seulement vous restiez en bons termes avec lui, il ferait tout ce que vous voulez. […]

Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles, chapitre 7. Paris : Édition Générale Française, 2009. Édition et traduction de Laurent Bury. Illustration Sir John Tenniel.

Continuer la lecture

15. Séquoias géants, café équitable et incursion politique

Je pense à tous ceux aux prises avec les conséquences des inondations d’avril… Certains doivent même continuer de travailler, en plus d’assumer les réparations de leur demeure, les soucis d’argent et la fatigue qui s’accumule. Ils sont pris – comme je l’étais, il y a peu de temps – avec des tâches et un horaire souvent très exigeants, voire… trop exigeants.

Je suis bien au chaud dans mon foyer, travaille à mon rythme, prends le temps de me détendre, insère des moments de méditation et d’exercices à mon horaire : tout ça favorisant l’intuition et la clarté des idées, en plus de maximiser la forme. Un luxe rare auquel bien peu ont accès…

La sonnette retentit. Une livraison de colis ? Un colporteur ? J’ouvre la porte, un peu méfiant : c’est Réal ! Mon chum-voisin, nouveau retraité, que je n’avais pas croisé depuis trop longtemps. Continuer la lecture

10. Méditation sur l’enseignement

C’est un début d’avril classique. La température se promène entre élans printaniers et régressions hivernales passagères. On sent tout de même que les dés sont jetés : le printemps finira par s’installer au fil des jours, de plus en plus lumineux… Je vais particulièrement bien aujourd’hui. Je me sens détendu et content. Ce matin, j’ai déjeuné avec mon frère d’hôpital. Nous nous sommes rencontrés dans une chambre d’hôpital, il y a bien des années. Une période mouvementée de ma vie. Un de ces bas-fonds qui succédait invariablement à une période d’excès ! Continuer la lecture

7. Âge d’or et fleur de l’âge

Une période de prospérité et de bonheur. Quelle belle définition de l’âge d’or ! Je viens tout juste de la dénicher sur internet. Évidemment, l’âge d’or peut aussi signifier la vieillesse ou les personnes âgées, mais je reviens à ma première découverte. Cette période de prospérité et de bonheur me semble nettement mieux correspondre à ce dont je veux vous parler. Continuer la lecture