9. Fin mars au café : pays nordiques, jeunesse et humanité unifiée

Assis à la même table qu’il y a deux semaines, j’attends Béatrice. Il pleut depuis hier matin et la température oscille autour de zéro degré Celsius. Les bancs de neige diminuent lentement. Nous sommes entre deux saisons et le paysage en témoigne clairement.

Dans ce contexte, il fait bon être assis au chaud devant un bon café latté ! Le visage de Réal me revient en mémoire. Il apprécie ses premiers temps de retraite où il peut prendre une distance avec quelque projet que ce soit. Je comprends très bien, car lors de mon arrivée à la retraite, j’ai tellement apprécié prendre le temps de vivre, en dehors de toutes préoccupations particulières. Le travail à temps plein est, bien souvent, tellement exigeant ! Continuer la lecture

6. Petit matin de mars : entre douceur et froidure

En ce petit matin de mars, je prends le métro – qui est surchargé comme d’habitude ! – pour me rendre à mon café de prédilection : grand espace, café bio et équitable, service chaleureux et bonne ambiance de travail détendue. J’y rencontre régulièrement quelques habitués avec qui j’échange un peu, selon les disponibilités de chacun. Ces personnes, de même que plusieurs des employées du café, sont devenues, peu à peu, des relations fort agréables ! 😊 Lors de mes dernières années d’enseignement, ce café était une prolongation de mon lieu de travail. J’y planifiais mes cours, corrigeais et me ressourçais régulièrement. Aujourd’hui à la retraite, cet endroit est devenu un de mes principaux lieux de travail, et ce en partage avec mon bureau à la maison ; c’est mon café-bureau ! J’y écris, planifie certaines activités et lis assidûment sur divers sujets allant de l’actualité à l’histoire, de l’horticulture à la philosophie ou de la politique à l’astrophysique. Il y a tant à explorer pour repousser les frontières de mon ignorance !…  Continuer la lecture

5. Un dimanche avec Béatrice : économie, solidarité et milliardaires

J’ai hésité avant de rappeler Béatrice, mais j’ai fini par le faire. Réal n’était pas disponible, mais nous avons tout de même pris rendez-vous, elle et moi. J’ai suggéré le même café que la première fois. Oui, je sais, je suis parfois un peu statique ! 😐 Continuer la lecture