20. Brèves retrouvailles

Le printemps tarde à donner sa pleine mesure. Tout est au ralenti. C’est une longue période de latence où la pluie et la fraîcheur trônent. Les journées plus chaudes et ensoleillées sont rares. Le règne de mon rhododendron aux énormes grappes de fleurs violacées achève tandis que sa voisine azalée, dans ses robes roses qu’elle déploie au fil des jours, embaume avec l’exubérance prononcée des parfums de grandes soirées.

Exubérance printanière. Photo : Benoît Guérin, 2018.

Continuer la lecture

11. Dorothée ou l’éloge de l’amitié

Dorothée, c’est ma grande amie. Une boule d’amour bien ancrée au sol. Comme une étoile qui ne voudrait pas aller au ciel, car elle considère qu’il s’agit d’une arnaque ! Ma grande amie Dorothée, c’est aussi une travailleuse acharnée. Et comme elle n’a pas d’enfants, elle ne compte pas ses heures et déborde souvent le cadre de l’horaire régulier de son travail. Après plusieurs semaines sans la voir, j’ai enfin rendez-vous avec elle pour un souper allongé de longs échanges comme nous les aimons tant ! Continuer la lecture

9. Fin mars au café : pays nordiques, jeunesse et humanité unifiée

Assis à la même table qu’il y a deux semaines, j’attends Béatrice. Il pleut depuis hier matin et la température oscille autour de zéro degré Celsius. Les bancs de neige diminuent lentement. Nous sommes entre deux saisons et le paysage en témoigne clairement.

Dans ce contexte, il fait bon être assis au chaud devant un bon café latté ! Le visage de Réal me revient en mémoire. Il apprécie ses premiers temps de retraite où il peut prendre une distance avec quelque projet que ce soit. Je comprends très bien, car lors de mon arrivée à la retraite, j’ai tellement apprécié prendre le temps de vivre, en dehors de toutes préoccupations particulières. Le travail à temps plein est, bien souvent, tellement exigeant ! Continuer la lecture

8. Errances : de l’espérance de vie à la gouvernance de l’humanité

En cet après-midi ensoleillé du mois de mars, je peaufine mes notes en prévision de la prochaine rencontre avec Béatrice. Décidément, ce projet s’est taillé une large place dans mon agenda ! Il surgit régulièrement de nouvelles idées ou interrogations concernant l’émission multiplateforme en préparation. Continuer la lecture

5. Un dimanche avec Béatrice : économie, solidarité et milliardaires

J’ai hésité avant de rappeler Béatrice, mais j’ai fini par le faire. Réal n’était pas disponible, mais nous avons tout de même pris rendez-vous, elle et moi. J’ai suggéré le même café que la première fois. Oui, je sais, je suis parfois un peu statique ! 😐 Continuer la lecture

2. En route vers une humanité solidaire, écologique et unifiée

Ce matin, je rencontre Réal pour préciser un peu ce sous-titre qui accompagne La fin des milliardaires, soit En route vers une humanité solidaire, écologique et unifiée. Il a compris ma grande curiosité à ce propos ou il a succombé à l’offre d’un grand latté ! 😊 En tout cas, il m’a donné rendez-vous dans l’un de nos cafés préférés, au petit matin, comme c’est souvent le cas. Nous apprécions particulièrement l’espace dégagé et l’ambiance paisible des premières heures. Continuer la lecture

1. L’hiver dans mon quartier

Dans mon quartier, comme en plusieurs endroits dans le monde, les discussions d’hiver se passent rarement sur le trottoir. Il fait trop froid ! Je demeure dans un quartier où la vie est tissée serrée. La plupart des immeubles sont collés. Des duplex et des triplex en grande majorité. Quelques petites maisons d’un seul étage, en voie de disparition, remplacées graduellement par des immeubles à condo de 3 étages et demi. Sur ma rue, ce sont les duplex qui dominent. Deux étages, ça donne accès à plus de lumière et j’apprécie cela. Trois ou quatre maisons vers le sud, il y a la maison de Réal, très semblable à la nôtre. Les cours arrière sont très petites et une ruelle nous sépare de la rue suivante, à l’ouest.

Murale sur la thématique «Vie de quartier». Réalisée par MU et l’artiste OTHER, 2013.

Continuer la lecture

Introduction

Les discussions avec mon voisin Réal sont toujours passionnantes ! C’est un réalisateur, récemment retraité, d’une grande télé nationale. Il a fait métier avec son art de raconter et je ne donne pas ma place non plus, ayant longtemps enseigné au secondaire des sujets comme la consommation responsable, l’environnement, l’introduction à la philosophie et à la psychologie, etc. Continuer la lecture